This is Stéphane Gallay’s music collection on Bandcamp.

Stéphane Gallay

  1. Laconnex, Switzerland
  2. Metal
  1. collection 357
  2. followers 83
  3. following 252
  1. The Inner Path
    by Seasons
    appears in 1 other collection
  2. Passage
    by Frontal Cortex
  3. Live 2019
    by Kayak
    Cracks Cracks
    Ce Live 2019 déborde de compositions impressionnantes. Si, comme moi, vous ne connaissez pas Kayak, cet album est l’occasion rêvée pour découvrir ce classique (presque) oublié. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  4. Chante, Ô Flamme de la Liberté
    by Serment
    Par-Delà Collines et Rivières Par-Delà Collines et Rivières
    Chante, Ô Flamme de la Liberté est un album que je qualifierais presque de “formidable”, au sens littéral du terme – les anglophones utiliseraient le terme “awesome“. Il s’en dégage une ambiance qui impressionne plus qu’elle ne séduit – ou alors, c’est une séduction vénéneuse – mais à laquelle j’ai du mal à résister. Si le mot “black-metal” ne vous fait pas fuir, même avec l’épithète “atmosphérique” apposé, je vous conseille cet album. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  5. Aether (Luxus)
    by The Moon And The Nightspirit
  6. Couvre-sang
    by DDENT
    VOLEMIE VOLEMIE
    Le point fort du groupe, c’est d’une part de monter des ambiances planantes et vaguement inquiétantes avec une force évocatrice impressionnante, et d’autre part de le faire en n’hésitant pas à sortir des sentiers battus (et re-battus, et re-re-battus) du post-rock. DDENT signe, avec Couvre-Sang, un album à la créativité et à l’originalité remarquable. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  7. Descender
    by Avandra
  8. Facing Chaos
    by LORD DIVINE
  9. Nirvana
    by Cult of Fire
    Buddha 3 Buddha 3
    Je ne recommanderais peut-être pas Cult of Fire à tout le monde; sans vouloir me jeter des fleurs, je suppose qu’il faut avoir l’esprit un tant soit peu ouvert pour oser s’aventurer dans ses rivages musicaux. Mais pour ceux à qui un tel voyage ne fait pas peur, Moksha et Nirvana sont des albums impressionnants. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  10. Technatura
    by Vulkan
  11. Acceleration Theory Part One: AlienA
    by In Continuum
    AlienA (feat Leticia Wolf) AlienA (feat Leticia Wolf)
    In Continuum fait du bon, voire du très bon boulot. Et beaucoup des compositions de ces deux albums ont leur son à eux, avec juste ce qu’il faut d’inspiration pour que ça tape juste. Et, dans l’ensemble, ces deux albums s’écoutent d’une traite et sans déplaisir. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  12. Acceleration Theory Part Two: Annihilation
    by In Continuum
    Annihilation Annihilation
    In Continuum fait du bon, voire du très bon boulot. Et beaucoup des compositions de ces deux albums ont leur son à eux, avec juste ce qu’il faut d’inspiration pour que ça tape juste. Et, dans l’ensemble, ces deux albums s’écoutent d’une traite et sans déplaisir. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  13. Moksha
    by Cult of Fire
    Zrození výjimečného Zrození výjimečného
    Je ne recommanderais peut-être pas Cult of Fire à tout le monde; sans vouloir me jeter des fleurs, je suppose qu’il faut avoir l’esprit un tant soit peu ouvert pour oser s’aventurer dans ses rivages musicaux. Mais pour ceux à qui un tel voyage ne fait pas peur, Moksha et Nirvana sont des albums impressionnants. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  14. Sodali Do It Better. (Live @ IV Adunata, Trezzo Sull'Adda)
    by Nanowar Of Steel
    Barbie, MILF Princess of the Twilight Barbie, MILF Princess of the Twilight
    Ça reste du Nanowar of Steel et ça, c’est toujours bien! Les musiciens sont à fond dedans et ils ont bien pris du métier depuis que je les ai vus en concert. En plus, pour autant que je puisse dire de mon expérience, ce live restitue bien l’ambiance, surtout avec un public présent en masse et très enthousiaste. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  15. Alignments
    by Aesthesys
    Replicant Party Replicant Party
    Malgré – ou peut-être à cause de – cette alliance contre-nature, post-rock / synthwave, Alignments donne une grande impression d’homogénéité et de maîtrise. Tel que c’est parti, ça ne m’étonnerait pas qu’on tienne là le meilleur album post-rock de l’année. Je me dois de vous recommander chaudement Alignments, c’est une galette d’exception. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  16. SYNÆSTHESIA
    by City Of Souls
    Wolf Wolf
    Synæsthesia a le potentiel d’ouvrir à City of Souls les portes de la scène musicale de l’hémisphère nord. Ce n’est peut-être pas une tuerie majeure, mais c’est un album très équilibré, servi par des musiciens de haute volée (notamment un très bon chanteur) et par une production de grande tenue. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  17. La Halha
    by Boisson Divine
    Milharis Milharis
    Globalement, Boisson Divine nous propose un opus très convaincant, voire enthousiasmant. Amateurs de folk-metal, n’hésitez pas à consacrer une écoute à La Halha, il est très cool. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  18. Speaking for Clouds
    by Shadow Universe
    Cube of Spheres Cube of Spheres
    Si Shadow Universe, comme tant d’autres groupes de post-rock, ne révolutionnera pas le genre, Speaking for Clouds est un album qui dispose de sérieux atouts, notamment quelques idées originales et une exécution solide. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  19. Edge of Eternity
    by Lör
    Edge of Eternity Edge of Eternity
    Les cinq compositions de Edge of Eternity déboulent à une vitesse dingue, avec un enthousiasme communicatif. Il y a un véritable côté festif et épique à la musique du groupe. On ne s’ennuie pas, avec notamment un final aussi épique qu’éponyme. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)
  20. Leaves of Yesteryear
    by Green Carnation
    My Dark Reflections of Life and Death My Dark Reflections of Life and Death
    Le retour de Green Carnation est une excellente nouvelle et cet album devrait satisfaire les fans de longue date – et probablement intéresser ceux qui ne connaissent pas le groupe. (Chroniqué sur alias.erdorin.org)