This is Nicolas RESSOT’s music collection on Bandcamp.

Nicolas RESSOT

  1. Treignac, France
  2. Metal
  1. collection 541
  2. wishlist 231
  3. followers 98
  4. following 396
  1. Hive Mind
    by KEOR
  2. What's That Funky Smell?
    by CRITICULL
  3. Premonitions
    by Ashen Waves
  4. TANTA FURIA
    by Birdeatsbaby
  5. One
    by Sleep Token
  6. Two
    by Sleep Token
  7. Spectre City
    by Darktide
  8. Escape from Antarctica
    by Oscillian
  9. Insight
    by Solus
  10. Serenity
    by Adeia
  11. Hourglass
    by Adeia
  12. Feathers for Flesh
    by The Red Masque
  13. CRPTS ND TPSTRZ
    by Sebkha-Chott
  14. The Shadowed Road
    by Sojourner
    Ode to the Sovereign Ode to the Sovereign
    Un doom mélodique aussi classique et efficace que la pochette digne des Terres du Milieu. Un bel objet ; dans tous les sens du terme.
  15. Strange Doings in the Night
    by Sarah & the Safe Word
  16. Il Visore Lunatique
    by Descartes a Kant
  17. Symptoms
    by Maladie
  18. Still
    by Maladie
  19. I Do Not Wake Up
    by ddb
    Sweet Home Chrome Rose Sweet Home Chrome Rose
    L'une des meilleures découvertes de cette année ! Difficile de dire de quoi il s'agit ; la pochette à la rigueur : un oeil de crocodile et une planète ou le tissu vivant d'on ne sait quoi...Idem pour la musique : de la guitare, des percus, des éléments éléctroniques, etc. puis une voix qui sonne britpop...quoi d'autre ? Chacun se fera son idée. Mais ce qui est sûr, c'est que tout ça est terriblement inventif !
  20. Caelum
    by ddb
  21. Memento Mori
    by ddb
  22. Bats Tidied Up Heliport
    by Jumble Hole Clough
  23. A list of things that never happened
    by Jumble Hole Clough
  24. SPIRALIS
    by ELE YPSIS
  25. Laborioso Vinho
    by Igapó de Almas
  26. "A"
    by Igapó de Almas
  27. Neotokyo GSDF
    by Ed Harrison
  28. 0edit
    by Ed Harrison
  29. Emergence
    by DREADNOUGHT
    Pestilent Pestilent
    Un album qui pourrait être représentatif de la scène post-black metal en lorgnant abusivement du côté du dark ambiant...Sauf que là il s'agit de vrais musiciens et de vraies compos ; et ça change tout !
  30. MEEMS
    by Miracles of Modern Science
    The Singularity The Singularity
    Une sorte de pop orchestrale tellement bien foutue qu'elle ferait passer The Divine comedy pour les Sex pistols...En deux mots : énergie et raffinement.
  31. The Cosmic Cornucopia
    by Slugdge
    The Chapter For Transforming Into A Slug The Chapter For Transforming Into A Slug
    Le son proche de Entombed des débuts ; des rythmiques à la Carcass ; des riffs façon Mastodon...Slugdge offre une belle occasion à celles et ceux qui, comme moi, parce que trop tard ou trop cher, ne se sont pas procuré de version(s) physique(s) de ces petits trésors de death metal. Une ''rétrospective" qui vaut vraiment le détour !
  32. Fable Cry Sings Songs From The Nightmare Before Christmas
    by Fable Cry
    Making Christmas Making Christmas
    Si, comme moi, vous adorez la B.O. du film, jetez-vous sur ce 5 titres ! Les morceaux sont repris assez fidèlement, cependant Fable cry se les réapproprie avec originalité et donne envie de découvrir la suite...une réussite !
  33. 12 Winter Moons Comes The Witches Brew (Experimental Black Metal)
    by ARKHETH (Australia)
    Where Nameless Ghouls Weep Where Nameless Ghouls Weep
    Arkheth réussit ici le tour de force de synthétiser tout ce qui se fait (de mieux) en matière d'avant-garde black metal. Un savant mélange dont on peut trouver des ingrédients aussi bien chez Tartaros que Sleepytime gorilla museum. Ajoutez à cela un peu de saxophone et un fabuleux visuel et tout y est ! Vraiment, une belle découverte ce groupe !
  34. COMEDIA : INFERNO
    by Pervy Perkin
    Malebolge Malebolge
    énorme !!! Un album de metal total, tant de nombreux styles sont représentés. Les compos et leur exécution collent parfaitement au concept. Un coup de maître !
    Déjà "Totem" était très bon, mais là...c'est la claque !
  35. Heartless
    by Pallbearer
    Dancing In Madness Dancing In Madness
    Tout à fait d'accord : Katatonia et Candlemass ne se ressemblent pas trop...Cela dit, en les mélangeant bien, peut-être obtiendrait-on quelque chose qui ressemble à ce ''Heartless'' de Pallbearer. C'est-à-dire un album intense et mélancolique, et surtout de toute beauté !
  36. Instrospection
    by Abstrusa Unde
    Hastra Na Hastra Na
    Quel dommage que le projet d'Abstrusa Unde se soit arrêté en cours ! Car à l'écoute de ces titres d'un metal baroque, mélodique, original et puissant, je me dis plusieurs choses : le potentiel est énorme et encore, encore, encore, ENCORE !!!!!!
  37. D E P T H S
    by Dav Dralleon
    P R O F A N A T O R P R O F A N A T O R
    Un monde post-apocalyptique nous est décrit par une synthwave de circonstance...Un monde dans lequel les frais de port sont tellement élevés qu'ils privent les collectionneurs de tout espoir et d'une part même de leur insignifiante existence. L'apocalypse vous dis-je !
  38. Born in Saturn
    by Born In Saturn
    Djinns Djinns
    On a beau savoir que le groupe vient de Saturne (ou du Chili, c'est selon), l'album n'en reste pas moins un OVNI. Ainsi Born in Saturn pratique un death fait de mysticisme polythéiste et renforce son propos par des plages acoustiques très bien vues et...un poème de Baudelaire ! à découvrir.
  39. N E P T U N E
    by Psygnosis
    Psygnosis is Shit Psygnosis is Shit
    Et si Apocalyptica se mettait au death prog ? Peut-être que ça donnerait quelque chose dans le genre...Toujours est-il que depuis ''Sublimation'' Psygnosis creuse son sillon avec maîtrise et originalité. Une valeur sûre !
  40. HARVEST
    by Artem Bemba
    Si je n'avais pas su que cet album venait de sortir, j'aurais juré qu'il s'agissait d'un groupe de folk de la fin des années 60 (Kaleidoscope par exemple). En gros, un peu rock et un poil psychédélique, une plongée dans le Frisco du summer of love. Bien que j'avoue que niveau textes, je n'ai aucune idée de ce qui se dit...Le titre est une moisson et la pochette un labourage ; voilà les seuls indices.
  41. The Doghouse Suite
    by Strangers On A Train
    Room Of A Thousand Tears Room Of A Thousand Tears
    Déjà, il faut bien reconnaître que la pochette est alléchante ! Ensuite, ce qui est bien avec Strangers on a train, c'est que l'on pourrait très bien croiser le groupe dans une fête foraine ou dans un pub irlandais, ou encore dans un film de Kusturica...
  42. II
    by Deep Space Destructors
    Spacy Phantasy Spacy Phantasy
    Un bon compromis entre les vieux albums de Cathedral et Hawkwind.
    Que du bon !
  43. III
    by Deep Space Destructors
    Cosmic Burial Cosmic Burial
    Le son de DSD évolue pour être ecore plus space et plus deep...plus destructor ? faut voir...
  44. Psychedelogy
    by Deep Space Destructors
    From The Ashes From The Ashes
    Un bon compromis, encore une fois, entre Hawkwind (sans doute la similitude principale du groupe) et un album tel que ''Superjudge'' de Monster magnet. à écouter si possible sur la voie lactée.
  45. Visions from the Void
    by Deep Space Destructors
    Psyche Remade Psyche Remade
    Un peu mois stoner que les précédents albums, les sons à la Ozric tentacles sont toujours là ; DSD trouve sa propre voie quelque part entre les nébuleuses et les astéroïdes...