This is Flo K.’s music collection on Bandcamp.

Flo K.

  1. France
  2. Rock
  1. collection 59
  2. wishlist 1
  3. followers 41
  4. following 141
  1. Meltdown On The Horizon
    by Frozen Planet....1969
  2. Yung Druid
    by YUNG DRUID
    Take Me To Your Dealer Take Me To Your Dealer
    Ce quatuor originaire de Londres est excellent. On est dans du stoner psychédélique pur avec une ambiance plombante, lancinante et qui arrive à mélanger des effets complètement lysergiques en même temps. On se laisse porter par la lourdeur qui se dégage de la galette, on est comme happé dans une autre dimension où le temps s’écoulait plus lentement. Le tout est chapeauté par une production vintage, notamment le chant qui nous renvoie directement dans les années 1970 !
  3. Goetic Songs
    by Witchgrove
    Mood for Love Mood for Love
    « Goetic Songs » est indéniablement un excellent EP. Je ne suis pas un grand amateur des sonorités sludgiennes, mais Witchgrove a parfaitement réussi à maîtriser les différentes influences pour proposer quelque chose de frais.

    En proposant des riffs monstrueux portés par une voix puissante et qui prend littéralement aux tripes, « Goetic Songs » sonne définitivement comme l’un des EP les plus lourds qu’il m’ait été donné d’écouter.
  4. 4 Way Split
    by Spaceslug
    Ce split est assurément une bonne surprise en ce début d’année ; c’est en quelque sorte une carte de visite de la scène polonaise. Pourtant, pour les amateurs du genre on ne peut que rester sur sa faim tant les titres qui composent ce split sont assez convenus.

    On peut saluer l’initiative d’un tel projet, mais on restera sur notre faim tant l’affiche proposée est alléchante mais que le contenu est assez banal pour des groupes de cette trempe… Une belle carte de visite en somme !
  5. Innerland (Large Scale Version)
    by Mark Peters
    Windy Arbour Windy Arbour
    Un album très agréable à écouter ; on se laisse facilement prendre dans les sonorités psychédéliques et douces de Mark Peters !
  6. YAWNING MAN - The Revolt Against Tired Noises
    by HEAVY PSYCH SOUNDS Records
    Skyline Pressure Skyline Pressure
    C’est la musique du désert, celle qui peut se montrer aérienne et immense tout en montrant une certaine facette tellurique. Les mélodies concoctées par le père Lalli viennent apaiser l’esprit ; elles lui ouvrent la porte vers une autre dimension…

    « The Revolt Against Tired Noises » est mon album de l’année, celui qui tourne en boucle sur la platine pour m’offrir un voyage psychédélique à travers le désert…
  7. Swallow The Venom
    by Witchthroat Serpent
    Avec des compositions plus maîtrisées que son prédécesseur, Witchthroat Serpent trouve son identité sonore propre alors qu’on le comparait souvent à Electric Wizard...

    L’ambiance ésotérique qui se dégage de l’album est une pure merveille, et est portée par des riffs tout aussi excellents. En somme, Swallow the Venom est l'album de la maturité pour les toulousains puisqu'il a une certaine profondeur à tous les niveaux.
  8. The Heavy Medicinal Grand Exposition
    by Frozen Planet....1969
    Du jam lancinant et long que je l'aime. Frozen Planet 1969 montre encore une fois toute l'étendue de leur talent dans ce genre !
  9. Lady Lizard
    by Lady Lizard
    Mourning Man Mourning Man
    Avec un petit côté groovy à la Pantera, les maltais de Lady Lizard offre un premier EP très convaincant !
  10. EP
    by Naxatras
    Pulsar 4000 Pulsar 4000
    Quel plaisir de retrouver les grecs de Naxatras pour un EP de très bonne facture. Impossible de ne pas être bercer par les notes qui sortent magistralement de la guitare. C'est, encore une fois, comme du miel pour les oreilles.

    Mention spéciale au titre "Pulsar 4000" qui est tout bonnement le meilleur morceau de cet EP tant il peut nous envoyer dans les contrées interstellaires... !
  11. Opium For The Masses
    by OMEGA SUN
    No Time To Stay No Time To Stay
    Omega Sun est un groupe slovène qui évolue dans la pure tradition du stoner rock à la sauce Kyuss !

    Impossible de ne pas sentir la ressemblance dans les riffs mais surtout dans la voix qui est très proche de celle de Maitre Garcia !

    Quoiqu'il en soit, Opium for the Masses est typiquement le genre d'album sympa qui s'écoute lorsqu'on ressent le besoin d'entendre quelques bons riffs !
  12. In Search Of Outer Space
    by Cosmic Fall
    Spacejam Spacejam
    Tout en finesse est sans doute le maitre mot de « In Search of Outer Space ». Les solos de guitare sont comme du miel pour les oreilles ; la reverb appliquée nous permet de nous imaginer d’être dans le cosmos évoluant à toute allure vers une destination inconnue.

    Le nom de l’album est amplement mérité puisque c’est une odyssée musicale et spatiale. Cosmic Fall parvient à améliorer sa formule dont le seul défaut est sans doute le fait que la musique s’arrête à un moment donné…
  13. III
    by Naxatras
    White Morning White Morning
    Naxatras prouve encore une fois toute l'étendue de son talent avec ce troisième album. Le groupe parvient à consolider sa base sonore où le fan sera en terre connue tout en mêlant, dans la deuxième partie de l'album, des sessions qui laissent transparaitre le côté jam du groupe !

    III est sans aucun doute un album qui fait office de pierre angulaire dans la discographie de Naxatras et se montre par la même occasion une des pépites de l'année 2018 !
  14. Clone Of The Universe
    by Fu Manchu
    Slower Than Light Slower Than Light
    « Clone of the Universe » est une grande surprise. A vrai dire, c'était un album que j'attendais mais sans plus ; une semaine après il continue de tourner en boucle que ce soit à la maison ou en voiture.

    Fu Manchu signe là l'un des albums les plus ambitieux de sa carrière. La recette reste inchangée depuis des décennies, mais les quatre compères ont su trouver une sacrée inspiration pour nous pondre des titres tous plus survitaminés les uns que les autres !
  15. Tremor Ama (S/T EP)
    by Tremor Ama
    Sylbaris Sylbaris
    Tremor Ama évolue dans le heavy psych/stoner et parvient à mélanger subtilement des riffs à faire bouger les foules à ceux qui auront plutôt tendance à calmer tout ce petit monde.

    Un EP de bonne facture en cette fin d'année 2017 qui a été très prolifiques pour cette scène !
  16. House in the Tall Grass
    by Kikagaku Moyo/幾何学模様
    Fata Morgana Fata Morgana
    Un album qui nous plonge dans le rock psychédélique japonais. On peut y déceler de nombreuses influences, notamment autour du krautrock des années 1970.

    C'est typiquement le genre d'album qui nous happe dans son monde et où le temps semble se figer à son écoute. Un pur régal !
  17. Lost Ghosts
    by Red Scalp
    With the Wind With the Wind
    Red Scalp nous surprend une seconde fois avec « Lost Ghosts » ; un album qui vient consolider les bases du groupe, notamment au niveau de la qualité des riffs, mais qui apporte une fraicheur sur l’ensemble avec une prise de risque quant à l’ajout d’un saxophone qui trouve parfaitement sa place.

    On savait que la scène de stoner polonaise était à surveiller de très près, mais on peut dire qu’elle se distingue très nettement grâce à la qualité des productions qui sont sorties cette année !
  18. II
    by Naxatras
    The Great Attractor The Great Attractor
    Naxatras a fait ses début avec un premier album éponyme qui nous avait considérablement ravis les esgourdes. Ses mélodies planantes autant qu'uniques m'avaient personnellement laissé sur le cul. Et les voilà de retour avait un album sobrement intitulé ou plutôt numéroté "II".

    Cet album est l'indispensable suite du premier opus, un petit trésor contemplatif qui ravira les plus paisibles d'entre vous et, d'une manière générale, tous ceux qui ont appréciés le premier album !
  19. Blackbeard
    by Brunt
    Blackbeard Blackbeard
    Du stoner à tendance doom instrumental c’est la marque de fabrique du groupe et on ne se rend même plus compte que notre tête fait des mouvement de bas en haut lors de l’écoute de l’EP puisque on est bien trop occupé à absorber la basse et le rythme des morceaux.
    « Blackbeard » c’est avant tout une ambiance psychédélique portée par une guitare qui balance des solos orgasmiques pour les oreilles, du pur bonheur !
  20. 1st Demo
    by Qilin
    Sun Strokes The Wall Sun Strokes The Wall
    Peut être que certains d’entre vous trouveront que la musique de Qilin est classique pour du doom-stoner. Je dirais oui, bien entendu, mais au final ce qu’on recherche c’est des riffs hypnotiques et bien lourds non ? Et dans ce domaine, les gars de Qilin ont un réel potentiel. Impossible non plus de ne pas apprécier les solos de guitare aériens qui viennent finaliser la musique du groupe !
  21. Vol. 11
    by The Acid Guide Service
    EOD EOD
    Vol.11 est un album qui devrait plaire à tout fan de stoner et de ses dérivés. Avec ses titres variés, chaque auditeur devrait y trouver son compte, et c’est dans doute ça le plus important. On apprécie les riffs très efficaces mais aussi ce côté groovy qui se colle à quasiment chaque titre. Au final, c’est le genre d’album qu’on peut facilement mettre lors d’un barbecue entre amis par une journée bien ensoleillée ; et ce même si les amis en question ne sont pas très branchés stoner !
  22. Holy Smoke
    by Lee Van Cleef
    Avec « Holy Smoke », Lee Van Cleef nous offre un album plus que prometteur quant à la suite. Je ne peux que vous le conseiller si vous êtes en manque de musique psychédélique instrumentale. En somme, « Holy Smoke » est une invitation au voyage et les albums pouvant prétendre en faire autant ne courent pas les rues. A écouter d’urgence…
  23. Reject Remove Replace
    by Stone Cadaver
    Removal Of The Eye Removal Of The Eye
    Stone Cadaver balance un premier album qui, à défaut d’être révolutionnaire en surfant sur la tendance 70’s, profite tout de même d’une belle production qui va en charmer plus d’un. Alors bien entendu, si vous êtes amateurs de riffs efficaces, d’une production vieillissante et des muscle-cars, « Reject Remove Replace » devrait trouver une place de choix dans votre discothèque !
  24. Fuck The Sun
    by Stone From The Sky
    Welcome To Trantor Welcome To Trantor
    J’aimais Le Mans pour ses rillettes. Maintenant je le l’aime pour Stone From The Sky qui fait ses débuts avec un album classique pour certains ; mais on ne peut pas nier l’excellent travail accompli sur « Fuck the Sun ». Un album qui mérite toute votre attention si, comme moi, vous êtes fan de heavy-psych.
  25. Hell Camino
    by Hell Camino
    Another Lost Soul Another Lost Soul
    Du stoner-southern rock très puissant à base de gros riffs et d'une voix qui accroche ! Et en plus, le tout est saupoudré d'une touche groovy très efficace !
  26. High Plaine
    by Ghost Box Orchestra
    High Plaine High Plaine
    Si vous êtes fan de rock psychédélique, c'est très dur de ne pas passer à côté de cet album qui très agréable à écouter ! Un dépaysement garanti !
  27. Joseph of Kirezi
    by 切れ痔のヨーゼフ / Joseph of Kirezi
    Theme Theme
    Pour un premier album, on peut dire que c'est vraiment très bon. Encore faut-il est sensible à l'approche psychédélique de la culture japonaise.. Mais si vous aimez Kikagaku Moyo ou Acid Mother Temple, cela devrait se faire sans problèmes.
  28. One With The Universe
    by Samsara Blues Experiment
    Glorious Daze Glorious Daze
    Impossible de ne pas voir « One With The Universe » comme une séance de méditation à lui tout seul où chaque morceau va plonger l’auditeur dans un état de conscience différent.

    Samsara Blues Experiment revient donc en grande forme avec ce nouveau cru qui marque une véritable transcendance dans leur style musical, et ce pour le plus grands bonheur de leurs auditeurs.
  29. Velvet Magic
    by Devil's Witches
    Pornodelic Opium Dreams Pornodelic Opium Dreams
    Avec des riffs sabbathiens véritablement accrocheurs, le tout ponctué par une grosse touche de psychédélisme digne des années 1960, les anglais de Devil’s Witches font presque un sans-faute.

    Impossible de ne pas passer à côté si vous aimez un tant soit peu tout ce qui touche de près ou de loin au son des sixties.
  30. Satan's Weedcraft Heavy Spliffs
    by Weedcraft
    Life's Good Life's Good
    Avec « Satan’s Weedcraft Heavy Spliffs », les polonais de Weedcraft signe un premier album très encourageant pour la suite. On ne peut que saluer la maitrise et la composition des morceaux ; l’auditeur peut alors s’évader pendant l’écoute de l'album. La maitrise technique et musicale démontre que le groupe peut aisément se passer d’un chanteur. Jamais un groupe n’a aussi bien porté son nom et je vous mets au défi de me prouver le contraire après avoir écouté !
  31. Bantha Rider
    by Bantha Rider
    Uta tuta Solo (Greedo's Funeral) Uta tuta Solo (Greedo's Funeral)
    Amateurs de Sleep, je pense que vous allez trouver votre bonheur puisque les polonais évoluent dans le même son : des riffs lourds et bien crasseux qui font bouger votre tête au bout de quelques mesures sans que vous vous en rendiez compte et qui vous plongent dans une atmosphère baignée d’effluves de marijuana.
  32. WHORE (full album)
    by Mephistofeles
    Whore Whore
    Que ce soit au niveau musical, qu’au niveau de la production, on a cette impression d’écouter un album « sale » en provenance de la fin des années 60 ou du début des 70's !
    Impossible de ne pas penser également à Uncle Acid & The Deadbeats lorsque la voix vient se greffer à aux instruments.
    «Whore» est dans aucun doute l’une des valeurs sûres de cette année.
  33. Moon Coven
    by Moon Coven
    Conspiracy Conspiracy
    Une ambiance bien lourde avec des guitares qui font parfaitement le boulot, l’écho de la voix qui nous parvient aux oreilles est un pur régal qui nous plonge dans une ambiance bien occulte. Moon Coven sait mettre les petits plats dans les grands et nous démontre encore une fois que les suédois sont très forts dans le stoner !
  34. Cosmic Labyrinth
    by Meteor Vortex
    Dimensional Escape Dimensional Escape
    Avec Cosmic Labyrinth, les finlandais de Meteor Vortex signent un premier EP très encourageant. C’est un EP idéal pour ceux qui souhaitent apaiser leur esprit pendant plusieurs dizaines de minutes en lui offrant un voyage cosmique.
  35. LVX
    by Superlynx
    Center Of The Sun Center Of The Sun
    Superlynx nous offre un album subversif, mélancolique et résolument lysergique. Il vous plonge dans un monde maussade où tout semble est de noir et de nuances de gris.
    On a l’impression d’avancer dans une nappe de brouillard très épaisse et lorsqu'elle se dissipe on a qu'un seul souhait : celui d'appuyer sur le bouton "repeat" pour y retourner.
  36. Repeated exposure to...
    by 1000mods
    Into the Spell Into the Spell
    1000mods revient à ses tout débuts et nous prouve qu’entre temps les gars ont gagné en maitrise de leur son ainsi que de la construction de leurs morceaux. Je n’ai pas été ennuyé une seule seconde lors de l’écoute de Repeated Exposure To… et je dois dire que l’album va tourner en boucle dans les jours qui viennent. Pour les amoureux du stoner rock vous tenez là l’un des meilleurs disques du genre. Un grand bravo.
  37. Super Van Vacation
    by 1000mods
    Vidage Vidage
    La scène du stoner-rock est très occupée, mais il est indéniable que 1000mods a réussi à s'imposer grâce à cet album très prometteur.

    A l'écoute de l'album, on plonge directement dans le désert et on a envie que le trip dure encore plus longtemps. Le morceau "Vidage" est celui qui résume le mieux tout l'esprit de l'album.

    Un album maitrisé et puissant qui nous pousse à prendre notre voiture et tailler la route à toute allure à travers le désert...
  38. Vultures
    by 1000mods
    Low Low
    1000mods revient sur le devant de la scène après un excellent Super Van Vacation, et quoiqu'on en dise, cela est dur de faire encore mieux...

    Vultures tient finalement toutes ses promesses et reste plus "punchy" avec des riffs qui sont vraiment énormes. Mais on regrettera quand même le fait que les morceaux sont moins longs et moins "desert-rock".

    Quoiqu'il en soit, les Grecs de 1000mods poursuivent leur petit bout de chemin et on ne peut leur souhaiter que de continuer !
  39. Valley of Sand
    by 1000mods
    Valley of Sand Valley of Sand
    A l'écoute de ce morceau de 17 minutes, on s'imagine aisément en plein désert, à pied avec un soleil qui nous assomme.

    C'est un pur bonheur à écouter, c'est tout simplement un voyage...
  40. Sang-Dragon
    by Witchthroat Serpent
    Lady Sally Lady Sally
    Witchthroat Serpent signe avec "Sang Dragon" un puissant doom-stoner dans la lignée des maitres du genre Electric Wizard. Attention cependant, si les toulousains continuent comme ça, ils vont bien finir par dépasser le maître.

    Du son lourd et bien gras avec du psychédélisme à bloc, avec Sang Dragon on revient comme aux véritables sources de ce qu'est réellement le doom-stoner.

    Un groupe à suivre avec grande attention car il est certain qu'il va se tailler une place de choix...
  41. The Sayings of the Seers
    by Valley of the Sun
    Riding the Dunes Riding the Dunes
    Valley of the Sun signe avec "The Sayings of the Seer" un excellent EP en proposant un stoner rock simple mais bougrement maîtrisé et efficace.

    Il me parait très difficile pour tout amateur de stoner de ne pas aimer "The Sayings of the Seer" dans son intégralité puisqu'il se compose de petites perles comme 'Riding of the Dunes'...
  42. Rituals
    by Red Scalp
    Tatanka Tatanka
    Premier album pour les polonais de Red Scalp et on peut dire qu'ils tapent fort ! Du doom-stoner très sabbathien mais avec une touche fuzzy à souhait comme il le faut. 'Tatanka' est sans aucun doute la piste maitresse de cette album bourrés de qualités !
  43. Lemanis
    by Spaceslug
    Grand Orbiter Grand Orbiter
    Du doom spatial, en veux-tu en voilà ! « Lemanis » est sans doute l’une de ses très bonnes surprises de l’année en surfant à la fois sur un son résolument très lourd mais et sur des nuances psychédéliques qui rendent le tout très astral. Pour un premier album, on peut dire que les polonais de Spaceslug frappent très fort.
  44. Beyond the Hollow Mountain
    by Sulfur Giant
    Magnolia Magnolia
    Sulfur Giant laisse à l'imagination de l'auditeur le soin de le balader ou il veut depuis son canap'. Autre aspect notable du groupe : la multiplicité de ses influences. Rock, stoner, psyché, blues, flirtant même parfois avec le doom, le groupe mélange, entremêlant sans aucun problème les genres dans un même morceau sans pourtant lui faire perdre sa cohérence, en bref : on sent bien qu'ils s'éclatent, mais sans pour autant partir dans un délire dans lequel l'auditeur se retrouverait largué.
  45. Europe '16
    by Brant Bjork
    The Gree Heen The Gree Heen
    Brant Bjork est le mister cool du desert rock et il démontre toute l'étendue de son talent à travers cet album qui reflète sa tournée européenne de 2016.

    Malgré le petit bémol de ne pas voir figurer certains titres bien connus du Maitre, on apprécie néanmoins cet album live qui se veut de bonne qualité !